• Attentat du Thalys

    Un article intéressant du Tijd (en néerlandais) 

    http://www.tijd.be/nieuws/archief/N_VA_weigert_wapenwet_te_verstrengen.9668495-1615.art

     

    Dans cet article, il est indiqué que la N-VA refuse de durcir la loi sur les armes la loi après l'attentat déjoué sur le train Thalys. 

    Le député fédéral N-VA Koenraad Degroote se dit ouvertement contre une modification de la loi sur les armes tout en étant en faveur d’une lutte efficace et mieux dirigée contre le trafic illégal d’armes.

     Ayoub El Khazzani qui a été arrêté dans le Thalys était en possession d’une Kalachnikov avec 9 chargeurs et un pistolet automatique qui contrairement à ses dires n’ont très certainement pas étés "trouvés » dans un parc à Bruxelles 

    Comme il est possible qu’El Khazzani se soit procuré illégalement ces armes dans notre pays, le lobby anti-armes a immédiatement profité de l’occasion pour demander un durcissement de la Loi actuelle sur les armes.

    Cependant, le député fédéral N-VA Koenraad Degroote souligne qu’il ne faut pas une fois de plus pénaliser les détenteurs d’armes légaux car les armes automatiques comme un AKM trouvée en possession de El Khazzani sont déjà interdites par la loi actuelle, la loi actuelle punit en outre la détention illégale de ce type d’arme par des peines allant jusqu'à cinq ans de prison qui peuvent être augmentée en cas de terrorisme. 

    La loi permet aussi d’utiliser le tribunal d'enquête spéciale pour lutter contre le trafic d'armes illégales. Le cadre juridique existe donc.

    Selon la N-VA, le problème principal est que les gouvernements précédents ont principalement ciblés les propriétaires d'armes légitimes sans s’attaquer aux trafiquants d’armes illégales.

    Koenraad Degroote a calculé que 85 fonctionnaires ont été mis à la disposition des administrations provinciales afin de contrôler les propriétaires d’armes à feu légaux.

    "Ils sont engagés dans toutes sortes de tâches administratives, mais ils ont évidemment pas le pouvoir d'enquêter sur les armes illégales car cela ne fait pas partie de leurs prérogatives alors que lors d'un séminaire à Liège il a été récemment dit par la police fédérale qu'il n'y avait que cinq policiers consacrés à la lutte contre le commerce illicite des armes à feu. Ce contraste est énorme. "

    Pour la N-VA il faudrait laisser la gestion des armes au ministère de l’intérieur en impliquant plus la police locale dans l’octroi des autorisations de détention.

    Degroote tire cette conclusion: « Comme nous avons déployé trop peu de ressources dans notre pays contre les armes illégales, le risque d’être pris pour les trafiquants est minime, de plus la Belgique a dans ce domaine une mauvaise réputation à l'étranger, ce qui attire des commerçants illégaux ".

     

    « Nouvel AR sur les armes HFD... SuiteFrance et Belgique.. même situation ! »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :