• DERNIERS ARTICLES

     DERNIERS ARTICLES

    Devenez gratuitement membre de DAAA

        Retrouvez aussi la totalité de nos articles publiés depuis 2004 sur notre site officiel

     www.daaa-avwl.be

     DERNIERS ARTICLES

     Ou n'hésitez pas à vous exprimez-vous sur notre "mini forum 

     

  • Le Parti Populaire a organisé ce dimanche 17 septembre 2017 à Mons une conférence ayant pour thème "La détention d'armes en Belgique".

    Après le mot de bienvenue de Valérie Rasseneur, la responsable de la Province du Hainaut, c'est devant une salle comble et en présence de Mischaël Modrikamen, le Président du Parti Populaire que Daniel Beets a durant une bonne heure développé son exposé consacré à la loi sur les armes.

    Ensuite s'en est suivi une séance de "questions & réponses" très constructive.

    La conférence s'est terminée par un exposé de Mischaël Modrikamen qui a pu préciser la position du Parti Populaire en ce qui concerne la problématique des armes en Belgique.

     

    Conférence sur les armes du 17/09/2017

     

    Voici le texte de l'exposé.

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    7 commentaires
  •  

    L'UDA ( Université des Aînés) de saint Luc propose une conférence intitulée "Gunfactory le monde des armes" 12 séances pour évoquer le monde des armes au XXIe siècle, ses enjeux économiques et son impact sur les relations internationales. 

    Dans le cadre de cette formation, le théâtre Jean Vilar présentera la représentation "Gunfactory"

    Jusque la, tout est bien, de l'information sur les armes c'est toujours bon à prendre.

    Mais un détail m'interpelle ! Cette représentation sera suivie d’une rencontre/débat en présence d’Amnesty International et du GRIP ! 

    Voila, tout est dit, sous le prétexte "d'informer" cette mascarade ne vise qu'à donner une tribune partisane à Amnesty et au Grip qui sont des organisations ANTI-ARMES VISCERALES notoires !

    Pour Amnesty et le GRIP, organisations hoplophobes, les armes doivent disparaitre du monde car elles sont la cause de tous les maux !

    Le monde sera plus sur sans armes... répètent-ils sans cesse comme un mantra.

    Que ces "bobos" aillent jeter un regard sur ce qui se passe à Saint-Martin, ile livrée au pillage après les passage des ouragans Irma et José.

    Les armes... Bien ou Pas bien !

    N'étant plus en mesure d'empêcher les pillages, les gendarmes nous ont dit 'défendez-vous comme vous pouvez' : face au pillage, des habitants de Saint-Martin prennent les armes

    http://www.lci.fr/societe/les-gendarmes-nous-ont-dit-defendez-vous-comme-vous-pouvez-face-au-pillage-des-habitants-de-saint-martin-prennent-les-armes-2063908.html

      

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  •  

    INVITATION A UNE CONFERENCE SUR LES ARMES

     

    LE 17 SEPTEMBRE 2017

     

    La PARTI POPULAIRE, seul parti qui, jusqu’à présent, prend publiquement une position favorable à une détention d’armes sous des conditions souples et raisonnables, organise une conférence sur la détention  légale d’armes, afin de présenter sa position sur la législation sur les armes à feu. 

     

    La DAAA a été invitée, comme association représentative des amateurs d’armes et experte en la matière, à parler sur la législation sur les armes : les problèmes actuels et les solutions à apporter, les conséquences de la législation sur la criminalité, sa position et ses propositions sur la légitime défense, etc….

     

    Daniel BEETS sera présent et prendra la parole

     

    Toutes les personnes : tireurs, chasseurs, collectionneurs, mais également les personnes simplement intéressés par cette législation, sont cordialement invités à cette conférence où ils auront l’occasion d’avoir des informations objectives, à l’inverse des informations publiés par la presse, et, de plus, où tout le monde aura l’occasion de poser des questions sur la législation et sur les problèmes pratiques qu’ils rencontrent avec les autorités au sujet de la détention légale d’armes.

    L’entrée est gratuite

     

    ALORS N’HESITEZ PAS ET PROFITEZ DE CETTE OCCASION POUR VOUS INFORMER ET POUR VOUS EXPRIMER !!!!!!!!

     

    La conférence aura lieu, à partir de 15h00, à la salle de la taverne « LES TILLEULS », située à la PLACE DE SAINT SYMPHORIEN, 4 à 7030 SAINT-SYMPHORIEN (Mons)  (voir annonce PP en annexe)

     

    DANIEL BEETS

    PRESIDENT

    E-MAIL : daniel_beets@telenet.be

     

     

     

     

    Suivez-nous sur YOUTUBE : https://www.youtube.com/channel/UCiSiibM1kCRJeaLA-BTon8g

    Suivez-nous également sur notre site : http://daaa-avwl.be/ 

    Suivez-nous également sur Facebook : https://www.facebook.com/#!/groups/18932759695/

    Donnez-nous votre avis sur notre blog : http://daaa.eklablog.com/

     

    INVITATION A UNE CONFERENCE SUR LES ARMES

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •   

    BANC D'EPREUVES DE LIEGE

     

    Août 2017

    BANC D’EPREUVES DE LIEGE (BEL)

     

    Initialement, le BEL a été créé afin de protéger les utilisateurs d’armes contre tous manquements mécaniques ou toute conception dangereuse d’armes.

    De ce fait le BEL était un organisme au service de la population avec un contrôle de garantie de l’état.

    Un fonctionnaire de l’état vérifiait le fonctionnement légal du BEL.

    Les poinçons donnent donc une garantie de vérification de qualité et de conformité aux normes en vigueur

    Toutes les armes mal conçues ou en défaut de fonctionnement étaient refusées afin de les corriger ou de les adapter aux normes imposées..

    Cela a fonctionné pendant plus de 130 ans, sans problèmes

    Actuellement le BEL semble être devenu plutôt un organisme de contrôle répressif.

    Et ce pour les raisons suivantes :

    Toutes les armes importées (même du Grand-Duché du Luxembourg et des Pays-Bas) doivent être présentées au BEL.

    Ceci est tout à fait normal. Cependant, les armes transformées de full-automatique en semi-automatique, si elles ne sont pas transformées en conformité avec les normes prévues par le BEL, ne sont plus refusées, dans l’attente de leur mise en conformité avec ces normes, mais sont purement et simplement saisies et un dossier est remis au parquet pour d’éventuelle poursuites pour infraction à la loi sur les armes. Alors que l’importateur est de toute bonne foi et prêt à ce que le BEL mette ou fasse mettre les armes en conformité avec la législation.

    Toutes les armes semi-automatiques, déjà en possession de tireurs ou de collectionneurs Belges, présentées au BEL, suite à un remplacement d’une pièce, soumise à l’épreuve, ou suite à une autre modification, sont également vérifiées si elles sont des full-auto transformées en semi-auto et, dans ce cas, si elles sont également conformes aux normes prévues. Toute arme qui est trouvé en non-conformité avec les normes de transformations de full à semi-auto, sont directement saisies et un dossier est également transmis au parquet pour d’éventuelle poursuites.

    Le BEL ne fait donc plus de transformations de full en semi-auto……

    Toutes les armes importées sont vérifiées sur leur épreuve par un Banc d’Epreuves reconnu CIP. Si un poinçon d’épreuve manque, le BEL impose une épreuve et la mise d’un poinçon. Même les armes anciennes de collection, importées par des collectionneurs et non prévues au tir mais bien pour la collection historique. Ce poinçon moderne abime évidemment l’arme et la diminue de valeur, sans parler des risques de l’épreuve en soi, car l’épreuve se fait avec un cartouche chargée à 30% de plus de pression que la charge de fabrique la plus lourde…….

    Cette attitude répressive est totalement en contradiction avec la raison principale de l’instauration du BEL comme organisme au service de la population (et non comme organisme de contrôle et de répression uniquement) et empêche les détenteurs de bonne foi de demander des vérifications afin de rester en conformité avec la loi.

    Ainsi, tous les détenteurs d’armes transformées de full-auto en semi-auto AVANT la loi du 8 juin 2006, et donc détenteurs d’une arme semi-auto, n’ont même plus la possibilité de demander au BEL de vérifier si leur arme est bel et bien transformée suivant les normes imposées sans être dessaisis de leur arme et de risquer d’être poursuivi en justice. Pourtant ces détenteurs ne tombaient pas sous l’article 45 (de transition) de la loi qui obligeait les détenteurs d’armes full-auto de les faire transformer en semi-auto, puisque leur arme était déjà transformée en semi-auto...

    D’autre part, même les collectionneurs n’ont plus la possibilité de faire transformer leurs armes full-auto en semi-auto afin de pouvoir les vendre à des tireurs.

    Cette situation est donc tout à fait anormale, vexatoire et n’apporte aucun élément positif à la sécurité publique, convoitée par la loi sur les armes. 

    La DAAA, en coopération avec BELGIAN WEAPON FORUM, cherche une solution avec le Ministère de la Justice afin de régulariser une situation totalement incompréhensible et anormale

     

    DANIEL BEETS

    PRESIDENT

    E-MAIL : daniel_beets@telenet.be

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique