• Haro sur le Taser !

    "La police française aurait provoqué la mort d'un Malien. Celui-ci serait décédé après avoir reçu deux décharges d'un Taser lors de son interpellation." (info du 01/12/2010)

    Bien que le Taser ne soit pas un objet qui pourrait se trouver en possession d’un tireur sportif ou récréatif, j’ai été interpellé par cette information. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le Taser est un pistolet à impulsions électriques d'une portée maximum de 10 mètres, destiné en principe à neutraliser sans tuer ni laisser de séquelles physiques.

    Le Taser comme toutes les « armes » souffre d'un délit de "sale gueule" et est critiqué pour cela par de nombreuses associations anti-armes telles qu’Amnesty international, qui assure que cette arme met en danger de mort des personnes vulnérables comme les cardiaques, les drogués et les femmes enceintes.

    Et voila le travail ! Après avoir diabolisé les armes à feu on s'attaque méthodiquement aux armes dites "non létales" 

    Bien qu’il soit possible que la décharge d’un Taser soit dangereuse pour un cardiaque, un drogué ou une femme enceinte, je ne vois pas pourquoi les forces de police utiliseraient le Taser contre eux s’ils ne provoquent ni grabuge ni rébellion.

    Nous ne vivons pas dans un monde parfait ou « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", mais il faut laisser faire à la police ce pourquoi elle existe:
    assurer la sécurité des honnêtes citoyens et lui en donner les moyens !

    Dans notre société, la justice laisse trop de place aux droits des délinquants et à leur hypothétique réinsertion plutôt qu’à veiller à ce qu’ils reçoivent une punition méritée adaptée au délit et qu’ils apportent une véritable réparation aux victimes.
    Par contre, le droit des victimes apparaît de plus en plus souvent bafoué, je n'en veux pour preuve que la libération pour une erreur "technique" d'un vitrioleur en attente de jugement ou du placement en IPPJ de mineurs meurtriers. Que penser de la souffrance infinie des victimes marquées à tout jamais dans leur chair et dans leur âme.

    La police doit donc maintenant prouver qu'elle a agit en état de "légitime défense" car la parole des délinquants a souvent plus de poids que la parole des policiers.

    C’est pourquoi la société Taser vient de créer un nouveau modèle équipé d’une caméra qui se déclenche dès que le pistolet est activé. Toutes les actions du Taser sont filmées et gardées en mémoire, date, heure, durée. Aucune contestation des circonstances de l’intervention ne sera donc possible. 

    A quand une caméra intégrée aux armes de poing et d’épaule tant que l'on y est ?

    Big Brother is watching you ! Oui l’écrivain George Orwell avait raison !

    Jacques
    01/12/2010

    « Armes… Aujourd'hui et Hier…L’équipe de la DAAA vous souhaite une excellente année 2011 »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :