• LA SUPPRESSION DE LA LISTE DES ARMES DE PANOPLIE

     LA SUPPRESSION DE LA LISTE DES ARMES DE PANOPLIE

    La DAAA déplore la décision radicale du gouvernement de supprimer la liste des armes de panoplie.

    S'il est vrai que la situation devait être corrigée au vu de la vente massive de certaines armes, cela ne justifiait pas la suppression totale de cette liste.

    La DAAA se concerte sur la position à prendre et sur les actions à mener.

    Un membre a très bien cerné le problème et nous produisons ses conclusions ci-dessous.
    Ses observations rejoignent nos propres points de vue à ce sujet.


    ""Comme beaucoup de gens je suis consterné par la nouvelle loi dont on vient de parler dans les médias. Et cela m'amène plusieurs réflexions.

    C'est soi-disant en réponse à la tuerie de Liège ... or celle-ci ne s'est pas faite avec des armes de collection !!! De qui nos politiciens reçoivent-ils leurs informations ? Sans doute veulent-ils frapper l'imagination à la veille des élections ? Il faudrait pouvoir connaître LE candidat ou LE parti qui défendra les amateurs d'armes afin d'influencer le vote des électeurs.

    Il va maintenant falloir déclarer les armes que l'on pouvait détenir librement et sans tracasserie ... depuis moins de 10 ans.Où allons-nous avec une telle inconstance de nos politiciens ?

    Comment voulez-vous que le citoyen s'y retrouve avec de telles volte-faces ? 
    Exemple: un fusil de guerre mauser était, dans le temps, absolument interdit. Ensuite, en le dérayant ou le brochant, il était toléré. Puis il fallait qu'il soit transformé en calibre civil. Par après, on dû le rendre gratuitement ou le faire démilitariser. Enfin, il devenait libre ... s'il n'était pas transformé en calibre civil (si, si) !!! Et maintenant il devra être déclaré aux autorités. Qui va encore se fier au législateur belge et signaler ses armes ?????

    Des dizaines de milliers d'armes (voire des centaines de milliers NDLR) détenues librement par des amateurs honnêtes vont devoir être immatriculées. Sans doute comme pour les 22 LR déclarées dans les années 90 ... et qu'il a fallut ensuite rendre gratuitement à "Onkelinx" 10 ans plus tard ? Il est évident que plutôt que de se faire rouler (et ficher), les possesseurs vont les vendre à qui en voudra. On peut s'attendre à une chute vertigineuse des prix .. permettant ainsi à des malfrats de s'armer à très très bon marché. Car il est faux de prétendre que les prix étaient bas pour ces armes de collection; quasi toutes ces armes avait vu leur prix quintupler suite à leur libéralisation, les mettant hors d'atteinte des petites frappes. 

    C'est vrai que, dans un seul cas, la loi qui autorisait certaines armes a eu un effet inattendu et pervers. Les revolvers Nagant russes, étaient rares chez nous et entraient dans les normes d'armes de collection. Mais on ne savait pas que les arsenaux russes débordaient de ces pièces ... qui sont arrivées en grandes quantités en Belgique et à des prix ridicules. Tous les vrais amateurs voyaient cela d'un très mauvais oeil et demandaient un aménagement de la loi pour interdire cette importation. Il est inutile de vouloir maintenant rattrapper cette erreur ... des dizaines de milliers de ces revolvers se trouvent maintenant disséminés partout chez nous. 

    Pour les gros truands, cette loi est bien sûr inutile, ils s'approvisionnent ailleurs et avec des pièces autrement modernes, fiables, efficaces (les kalashnikovs n'ont jamais été en vente libre, mais on les retrouvent pourtant toujours dans les grandes actions du banditisme).

    Une arme immatriculée n'est pas moins dangereuse qu'une autre ! Pensez-vous que l'immatriculation va empêcher celui qui veut commettre une tuerie ? Cela aurait-il influencé le tireur de Liège ??? Non, bien sûr ! 

    Ce recensemment est-il un prélude à une rentrée obligatoire (voir loi Onkelinx qui reste en travers de la gorge des gens injustement spoliés de leurs biens). On n'attrapera pas deux fois les gens; bien peu de personnes vont se conformer à ce dictat, et il n'est jamais bon de précipiter une partie de la population dans l'illégalité !

    Il est quand même aberrant de penser que même des fusils de l'époque napoléonnienne pourrait être concernés par cette nouvelle loi. Ces armes sont en vente libre en France, de l'autre côté de la frontière. Veut-on voir partir par là notre patrimoine (qui souvent atteste du savoir faire wallon) car de telles pièces valent parfois de véritables fortunes (valaient car la loi va les faire fameusement déprécier en Belgique). Ces armes, n'utilisant pas de cartouche, devraient au minimum rester libres (d'ailleurs comment les immatriculer, la majorité ne comportant pas de n° ... et en mettre un détruit irrémédiablement une telle pièce !).

    A quand une interdiction des automobiles qui ont déjà servi dans bien des crimes (et qui sont à la base de bien plus de morts que les armes à feu) ? Celui qui voudrait réaliser une hécatombe n'a qu'a prendre un gros "4x4" et entrer en trombe dans une foule, sur un marché, à la sortie d'une école, ... Ce n'est pas l'arme qui fait le truand ! N'importe quel objet peut devenir arme. Combien de meurtres avec un couteau ?? Bien plus qu'avec une arme à feu !!!

    On veut donc encore plus désarmer l'honnête citoyen car une arme de collection, (même inoffensive) peut faire peur à une personne mal intentionnée.

    Comment l'Etat va-t-il faire pour ajouter cette tâche aux agents responsables ... qui n'en sortent déjà pas avec l'immatriculation des armes actuellement déclarées ?????? De l'aveu de certaines personnes bien informées, le Registre Central est un vrai "foutoir" où se retrouvent des foules d'erreurs. Et le "Banc d'Epreuves" n'est pas assez spécialisé pour connaître toutes les subtilités des modèles rares.

    Sans doute veut-on aussi, comme pour les armes immatriculées, faire payer une taxe aux possesseurs d'armes de collection ? Cette possibilité va, on s'en doute, freiner encore plus la régularisation. Et pourquoi pas une taxe sur les collections de timbres, de bandes dessinées, de lampes à pétrole, ... ?

    La démilitarisation coûte très cher et ce prix décourage celui qui voudrait le faire. Si on veut vraiment limiter le nombre d'armes en circulation, ne peut-on le faire gratuitement ???

    Pourquoi toujours vouloir tracasser l'honnête citoyen sans atteindre le vrai but. Des centaines de milliers de personnes n'ont rien fait de mal avec leurs armes ... pourquoi les punir ? Sans doute car on ne sait rien faire contre les vrais coupables ????

    Il faudrait aussi supprimer l'importation sauvage venant des pays de l'est ; évidemment, ça c'est plus difficile que de promulguer une loi qui s'en prend au citoyen non concerné !

    Daniel Beets
    Président

     
    « Les Détenteurs d'armes légaux une fois de plus désignés comme "bouc émissaire"Lutte contre le trafic d'armes: Question de Jacqueline Galant à Mme Turtelboom »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :