• Le détenteur d'arme, nouveau bouc émissaire !

    Le bouc émissaire !

    Qu'en dit Wikipedia ?

    La désignation d'un bouc émissaire est un comportement observé dans plusieurs sociétés : un groupe choisit une personne qui est ensuite ostracisée (isolée) ou doit endosser à titre individuel une responsabilité collective...

    Personne ne peut nier que le sentiment général d'insécurité de la population augmente de jour en jour.

    Des faits divers, de plus en plus violents se produisent quasi quotidiennement (hold-up, car jacking, home jacking, tiger kidnapping, viols, rackets, violences dans les écoles, dans les transports publics, incendies criminels, alertes à la bombe, trafics en tous genres, drogue, êtres humains, armes etc…)

    Pour les Ministres  de la Justice et de l'Intérieur, c'est tout simple, la violence est liée aux armes. C.Q.F.D ! 

    La raison étant trouvée reste la solution à mettre en place.

    Pour nos Ministres, on peut facilement améliorer la sécurité du pays en procédant au désarmement progressif des détenteurs d'armes légaux alors que ces citoyens ne sont pour rien responsables de ces violences !

    Ces ministres désignent même les armes anciennement dites "de panoplie" comme un danger potentiel, ceci sans étayer ces affirmations par des chiffres ou des statistiques sérieuses, La ministre Turtelboom reconnaît publiquement en Commission qu'il n'existe AUCUNE statistique à ce sujet.

    Il est évident que de tels chiffres ne seront JAMAIS montrés car ils prouveraient que la détention légale d'armes ne constitue pas une menace pour la paix publique.

    Une telle mauvaise foi est pour le moins de la malhonnêteté intellectuelle ou à tout le moins de l'incompétence !

    Il existe cependant des statistiques provenant de sources fiables qui démontrent incontestablement que la détention d'arme n'est pas synonyme d'insécurité mais exactement le contraire.

    Sur le site http://www.justfacts.com/guncontrol.asp#crime/  (site en anglais) on peut trouver  entre autres cette étude d'une situation particulière à Washington DC.

    En septembre 1976, le Conseil Municipal de Washington DC a adopté une loi interdisant de manière générale aux habitants de posséder une arme de poing et d'exiger que toutes les armes à feu dans les maisons privées soient stockées déchargées et rendues inutilisables par le démontage d'une pièce ou l'installation d'un dispositif de verrouillage. En Juin  2008, la Cour suprême américaine a invalidé cette loi qui fut jugée inconstitutionnelle.

    Que peut-on constater:

    Durant les années au cours desquelles l'interdiction des armes de poing a été en vigueur à Washington DC le taux d'homicides a été en moyenne 73% plus élevé qu'il ne l'était au moment de l'application de la loi, tandis que le taux d'homicides des États-Unis diminuait en moyenne de 11%

      

    Le détenteur d'arme,  nouveau bouc émissaire !

     

    Ces chiffres démontrent que des armes détenues légalement ne présentent aucun danger pour la sécurité publique et illustrent à merveille la citation:

     Quand les armes sont hors la loi, seuls les hors la loi ont des armes ..."


     

    « Rapport de la Commission Justice du 18/04/2012Posséder des armes ... c'est respectable ou pas ? »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    sylla19 Profil de sylla19
    Mardi 24 Avril 2012 à 13:19

    Salut Jacques, bonjour à tous.

    Ne serait-il pas possible de placer ce genre d'article(s) dans la presse "grand public"? Ceci aurait l'occasion de toucher le grand public et non pas rester cloisonné en cercle fermé (uniquement les tireurs). Que les gens puissent se rendre compte des couleuvres que leurs font avaler leurs chers politiciens. Evidemment cela coute cher!

    Sylla19

     

     

    2
    Jacques_D Profil de Jacques_D
    Mardi 24 Avril 2012 à 13:50

    Ce qui importe surtout c'est de répercuter ce genre de choses autour de soi, chacun dans son entourage afin de démontrer qu'il n'y a aucun rapport entre l'insécurité et les armes détenues par les possesseurs légaux.

    En effet, si chacun dans le cercle de ses relations, amis, parents, connaissances, collègues, se donne la peine de parler de notre passion commune en expliquant en termes simples qu'un tireur n'est pas quelqu'un de violent, mais que au contraire c'est quelqu'un qui doit apprendre se maitriser car le tir demande de la concentration, c'est quelqu'un qui est amateur de mécaniques de précision, l'arme de poing est une merveille mécanique de simplicité et d'efficacité, c'est aussi quelqu'un qui transmet aux générations actuelles et future le savoir de nos anciens artisans, sans oublier l'histoire encore proche ou des personnes paisibles au demeurant ont pris les armes au mépris de leur vie pour aider à chasser l'occupant de notre pays.

    N'ayons pas honte de notre passion commune ! Les politiques sont pour une grande part des personnes qui ne recherchent que l'effet d'annonce, la publicité, l'audimat ! Regardons-en les résultats, les ministres de la Justice et de l'Intérieur ont en quelques mois réussi à se mettre à dos les gardiens de prisons, les magistrats, les forces de police... Comme amateurisme on ne peut faire mieux !

    Pauvre Belgique, ces politiciens en sont les fossoyeurs.

    Jacques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :