• Lettre au CDH

    A l’attention de Monsieur le président du CDH Benoit Lutgen.

     

    Monsieur le Président,

     

    Concerne : Suppression des armes en vente libre.

     

    Permettez-moi de me présenter :

    Je suis passionné, entre-autres, d’armes à feu, je suis tireur récréatif (en possession de 13 armes légalement détenues par Modèle 4). Je manipule des armes depuis la fin des années 50. Jamais, au grand jamais je n’ai crée de problème de sécurité (comme beaucoup de citoyens). Il est donc faux de faire passer les amateurs d’armes pour des terroristes en puissance. Cela devient très vexatoire.

    Je ne m’explique pas le pourquoi de cette chasse aux sorcières qui se pratique dans notre pays (cela a commencé avec la loi Toback vers 1995( ?) avec l’interdiction des full auto – des âmes bien pensantes prétendaient que l’on venait s’entrainer au tir pour réaliser des cambriolages de fourgons blindés-. Et depuis 2006 les réactions des politiques prisent sous le coup « de l’émotion » ne sont pas normales. Un Gouvernement se doit de réfléchir avant de promulguer des lois, pour ne point devoir les modifier sans cesse, de les annuler, une fois c’est légal, le mois suivant c’est devenu illégal…Pardonnez-moi, mais c’est devenu un foutoir. Ce manque de professionnalisme ne fait pas sérieux et le citoyen perd sa confiance en ses dirigeants (et cela c’est grave).

    Nous tireurs avons été accusés de tout les maux de la terre.

    Voyez, Monsieur le Président, ce qu’a couté la loi de 2006 en perte de temps, en charge de travail administratif, en blocage de policiers (policiers qui étaient bien utiles ailleurs) en coûts pour les citoyens… RIEN, tout cela pour RIEN(tout ce que le Gouvernement a réussi c’est de perdre la confiance des gens, que ceux-ci  ne remonteront pas à la surface des armes cachées – souvenirs de la Seconde Guerre – C’est terminé, ils ont été trompés, spoliés, une fois, pas deux.

    Bref je me répète, échec complet. Tout ce que l’Etat a gagné c’est une nouvelle taxe à empocher (c’était, peut-être le seul but recherché). Et on voudrait en remettre une couche !!! Un proverbe dit : L’expérience est un maître impitoyable. Ce proverbe n’est certainement pas connu par nos dirigeants.

    En 2006, j’ai envoyé un fax au CDH afin d’y quérir son aide. Cette demande est restée lettre morte, (est-ce par dédain ? – je ne sais -) j’espère  ne pas avoir le même problème avec vous Monsieur le Président. Un rendez-vous important pour le CDH sera en octobre 2012. Les tireurs peuvent peser lourd dans le nombre de voix que ceux-ci pourraient vous apporter.

    Pardon d’avoir été long.

     

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de mon profond respect.

    J’adresse copie de la présente à  mon organisme de défense (la DAAA) afin que les amateurs d’armes y soient informés.

    Sylla19