• Musée juif


    Lundi 26 Mai 2014 à 15:12
    EddyEagle

     Bonjour à tous,

     Après le massacre de la Place Saint-Lambert à Liège le Ministre de la Justice et de l'intérieur n'ont pas perdu de temps et ont sorti l'AR sur le s HFD. Alors que le FAL et les grenades étaient détenues illégalement et acheté au marché noir. Maintenant nous avons les meurtres au musée juif. Là encore, je suppose que c'est/ce sont des armes achetés au marché noir. Doit-on s'attendre à un énième AR?

     Il y a deux points communs entre ces 2 tueries. 1) Les armes viennent du marché noire 2) Ils choisissent des endroits où ils ne trouveront personnes pour s'opposer à eux. Et ce 2ème point est valable pour tous les continents. Si parmi les visiteurs il y avait eu des citoyens détenant un port d'armes, ils auraient pu intervenir et arrêter le criminel. Mais le politique préfère gérer des honnêtes citoyens qui se font massacrer plutôt que de leurs donner les moyens d'intervenir et sauver des vies. A ce sujet lisez ceci:

    "…Lorsque les premières sociétés se sont constituées, les individus qui les ont rejoints n'ont accepté de s'y regrouper que contre la garantie que le groupe allait assurer la sécurité de chacun de ses membres. "La sécurité est considérée comme l'objet même de l'engagement en société" relève par exemple Marcel Gauchet, qui cite à cet égard de nombreux philosophes du droit tels que Thomas Hobbs, Jean-Jacques Rousseau ou encore John Locke.

     Ainsi s'il devait arriver que l'Etat, parce qu'il est évidemment dans l'incapacité factuelle de placer un policier à tous les coins de rue, se trouve empêché de satisfaire à son obligation de protection des personnes et des biens ainsi déléguée par les citoyens, le principe de légitime défense permet alors à ceux-ci de reprendre ponctuellement cette délégation et de recouvrer leurs droits à se défendre par eux-mêmes le temps que la menace cesse, ou que la force publique accoure.

     Dans une passionnante thèse de doctorat (la violence en droit pénal, Université de Poitiers 1975), Georges Vermelle résume parfaitement cette problématique et en tire la conclusion suivante:

     "La légitime défense s'apprécie donc, non pas comme une mesure de justice faite à soi-même, mais comme une mesure de police prise par l'intéressé se substituant à la puissance publique défaillante". Il est en effet essentiel de répéter encore et toujours que la légitime défense ne consiste pas à se venger après une agression (ce qui est évidemment contraire à l'ordre social et donc illégal) mais à se protéger de façon proportionnée contre une atteinte violente réelle actuelle et immédiate…." Pour lire l'article en entier: http://www.thibaultdemontbrial.fr/documents/presse-montbrial-avocats-LeSurvivaliste-03_04_14.pdf.

    Bien à vous.

    Eddy

    Lundi 26 Mai 2014 à 15:44
    Jacques_D

    Merci pour ce post Eddy,

    Il est certain que Jowelle et Annemie auront été des sinistres calamiteuses, et qu'elles auront fait la preuve de leur incapacité totale en ce qui concerne la gestion de leurs ministères.

    Chez Annemie, même les magistrats dénoncent l'incurie de leur ministre et ce n'est pas mieux à l'intérieur ou Jowelle aura démontré qu'il était encore possible de faire pire que Laurette... Ce n'est pas peu dire !

    En mars 2013 nous avions déjà repris sur ce blog et sur le site la video de Me Thibaut de Montbrial sur la légitime défense.

    http://daaa.eklablog.com/conference-de-me-thibault-de-montbrial-sur-la-legitime-defense-a78975281

     

    Merci aussi pour le lien avec le pdf.

    Jacques




    Vous devez être membre pour poster un message.