• Nouveau rapport du FBI à propos des fusillades aux E.U.

     

     

     

    http://www.washingtontimes.com/news/2014/jan/3/newtown-type-mass-shootings-tripled-recent-years-r/

    Suivant ce rapport du FBI, une nouvelle tactique serait d’apporter une réaction plus rapide pour arrêter les tireurs avant même l’intervention des forces de l’ordre, 90% des fusillades meurtrières pourraient ainsi être stoppées plus rapidement par des civils bien préparés.

    Des fusillades comme celles qui ont eu lieu ces dernières années à Newtown dans le Connecticut et à Aurora dans le Colorado, ont triplé au cours des dernières années selon une étude du FBI prête à être publiée. 

    Les chercheurs ont examiné les circonstances des fusillades meurtrières qui ont eu lieu dans les lieux publics et où le principal motif est apparu être l’assassinat de masse  avec des victimes sans lien avec le tireur.

    L'étude indique que la fréquence de ces événements est passée d'environ un tous les deux mois entre 2000 et 2008  (cinq par an)  à plus d'un par mois entre 2009 et 2012  (près de 16 par an)

    Les chercheurs ont examiné 110 attaques de tireurs de masse, et ont constaté que ces attaques se produisent le plus souvent dans des entreprises (40 pour cent) et dans les écoles (29 pour cent). Quatre-vingt-quatre pour cent des tireurs sont des hommes.

    Cette étude rapporte également que suite à la fusillade ayant entrainé la mort de 20 enfants et 6 adultes à Sandy Hook en Décembre 2012, de plus en plus de départements locaux de police sont à la recherche de cours de formation active au tir pour faire face aux situations plus rapidement. Jusqu’à présent, une pratique de la police était de contenir la zone de l’attaque et d’attendre l’intervention des agents spécialisés pour intervenir sur la scène.

    Il apparait cependant que près de la moitié des fusillades sont stoppées avant l’intervention de la police et les victimes potentielles arrêtent réellement l'attaquant dans 17 de ces cas.

    "Cela nous indique que les citoyens et les passants ont un rôle très réel et actif dans l'arrêt de ces événements», Terry Nichols, un ancien officier de police a déclaré à Yahoo News. «Si nous pouvons préparer correctement et éduquer les civils, il serait possible que 90% des attaques soient arrêtées par des civils longtemps avant l'arrivée des policiers."

    © Copyright 2014 Le Washington Times, LLC.

    « Une nouvelle étude en faveur du port d'armes dissimulées aux E.U.La loi belge sur les armes complique les commémorations de la 1ère Guerre »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :