• Réaction à l'édition 2/2012 de Armes & Discours


    Dimanche 9 Décembre 2012 à 11:25
    EddyEagle

     Merci à la C Team pour l'article 'De la violence et du droit à la légitime défense'. Cela m'ouvre la porte pour vous faire part de mon avis.

     Mon avis commence avec la conclusion de David B. Kopel, Paul Gallant et Joanne D. Eisen[i] dans leur écrit "Le droit humain à la légitime défense" (The human right of self-defence) que j’invite tout le monde à lire (anglais):

     "…Il semble évident que ce serait une violation des droits de l'homme pour un gouvernement d'interdire l'auto-défense, d'interdire des cours d'autodéfense ou d'interdire la possession d'armes défensives raisonnablement nécessaires. Aucun gouvernement n'a le pouvoir légitime d'interdire à une personne d'exercer son droit à se défendre contre une attaque violente ou de lui interdire de prendre les mesures et d'acquérir les outils nécessaires pour exercer ce droit."

     Es-ce que nos gouvernants ont le droit de vie et de mort sur notre personne? Ont-ils le droit de décider ce qui est bien ou mauvais pour nous? Leur rôle n'est pas d'interférer dans notre de vie mais de se soucier de gérer le pays en bon père de famille pour que les citoyens puissent s'épanouir.

     L'instinct de survie est quelque chose qui fait partie de chaque être humain. Il est en nous dès que nous sommes créés.

     Le choix de se défendre ou pas revient uniquement à chacun d'entre nous et n'ont pas à une tierce personne.

     Dire que c'est le rôle de l'Etat de nous protéger via sa police, cela ressort de l'Utopie. Aux USA plusieurs tribunaux ont dit dans leurs jugements qu'ils ont rendus, que le rôle de la police n'était pas celui de protéger chaque citoyen. Quand vous faite le compte en Belgique : 11 millions d'habitants et plus ou moins 60 à 70 000 policiers cela fait bien peu (plus ou moins 1 policier 157 habitants). Si nous enlevons les malades, les suspensions, les congés et autres cela réduit encore plus le nombre de policiers. De plus en Belgique on tend à aller vers une police 8 – 17 et quand vous avez fini vos heures il ne faut plus intervenir. Je croyais qu'une fois que l'on était policier on le restait toute sa vie 24/7.

     Il est très important que les gens réalisent que quand nous faisons face à une menace, nous n'avons pas le temps de prendre un téléphone et d'attendre que la police arrive. Il faut compter sur soi-même et je dirais même que sur soi-même. 9 fois sur 10 la police arrive sur les lieux pour constater et écrire une "histoire" de ce qui s'est passé en se basant sur les éléments qu'ils vont trouver sur le lieu du crime. A vous de voir si vous voulez être un des auteurs de "l'histoire" ou un personnage.

     Faut-il autoriser les citoyens à porter une arme? À se défendre dans son domicile avec son arme?

     Ou bien faut-il choisir un modèle comme le Royaume-Uni où les citoyens sont désarmés (sauf quelques privilégiés possèdent des fusils de chasse), la criminalité est au zénith, la légitime défense interdite et si jamais vous osez vous défendre, vous êtes condamné et l’Etat donne de l’argent au criminel pour se retourner en justice contre sa victime (dans ce cas l’honnête citoyen et victime 3 fois : deux fois par le criminel et une fois par l’Etat) ?

     Le criminel est autorisé à tout faire et à détenir/porter tout type d’armes. Par définition un criminel est hors-la-loi donc les lois ne l’affectent pas, au contraire des honnêtes citoyens. Es-ce normal ?

     Nous sommes obligé de respecter des mesures de sécurité (coffres, alarmes, barreaux) ; mais n’importe quel criminel peux pénétrer chez vous (de jour comme de nuit) armé et menacer votre famille et vous. Quand vous regardez comment fonctionne la justice il n’y en à que pour les criminels. Faut-il devenir criminel pour être respecté par le monde politique ? Y-a-t’il une différence entre neutraliser un intrus avec un sabre, une pelle, un pied de biche ou une arme à feu ? Le résultat final est le même.

     Que faut-il pour que les politiciens se réveillent ? Qu’ils soient eux-mêmes victimes ?

     Il faut que nos politiciens passent un message très clair aux criminels de tout bord : la société appartient aux honnêtes citoyens et vous, criminels, n’y avez pas place.

     Eddy

      

     


    [i] David Kopel: http://www.davekopel.com/ 

     

     




    Vous devez être membre pour poster un message.