• Un ami vient de nous quitter.


    Jeudi 31 Octobre 2013 à 14:24
    sylla19

    Je surfais, souvent, sur le site du front commun des amateurs d'armes. Il est en association avec notre bonne DAAA. J'ai eû les larmes aux yeux en voyant le message d'adieu de Monsieur Daubresse. Dont je vais, j'espère ne pas commettre d'impair, vous placer une copie ci-dessous. Il est vrais que les amateurs d'armes ne se bougent pas, moi aussi. Nous attendons que d'autres fassent le travail à notre place.  Que Monsieur Daubresse sois remercié ici, pour le travail qu'il a presté.

    Voici le texte:

    Constat

     

    Bien que cela n’à aucun rapport avec les événements tragiques de l’époque à Liège, en février 2012, deux femmes politiques et ministres ont "plastronnés" devant les caméras de télévision et autres médias :

    Bientôt plus aucune arme en vente libre en Belgique",

    Il fallait faire croire au bon peuple belge, qu’il s’agissait de "mesures de sécurité" destinées à mettre fin au trafic d’armes.

    Les mauvais conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais les amateurs belges sont les victimes !

    Devant la violence de cette décision, toutes les associations se sont réunies le 1er mars, au Musée de l’armée de Bruxelles.

    La vitrine

    Notre image de marque est catastrophique auprès de la population. Elle provient de notre discrétion : beaucoup disent : « Pour vivre heureux, vivons cachés ».

    Or, je constate que c’est une grave erreur : Il faut à tout prix se convaincre que pour vivre heureux il faut faire savoir que nous existons, que nous sommes des gens paisibles et que nous ne représentons aucun danger. Mettons en avant nos qualités sportives, la maîtrise indispensable à nos disciplines, la sauvegarde du patrimoine, les activités (très lucratives pour les communes) des manifestations folkloriques   etc… Ainsi les journalistes auront des choses positives à dire de nous.

     

    Le gourou de la réglementation, Filip IDE défend une idéologie qui n'est pas l'expression du Parlement. Il croit en SA vérité...unique et indivisible, c’est un convaincu  qui a su convaincre les autres : aujourd’hui il caresse l’idée d’une prohibition générale. La sécurité à bon dos.

    Nécessité de bouger

     

    Tout cela est de notre faute, nous avons laissé le terrain libre. Aujourd’hui, les associations, au-delà de leurs différences, doivent de commun s’unir et interpeller les responsables politiques. Nous devons devenir les interlocuteurs  "inévitables", notre nombre est incontestable. Nous allons enfin sortir de notre immobilisme et bouger !

     

    « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire »

     

    Il était convenu que les associations devaient transmettre les noms de deux représentants pour notre front commun. Je n’en ai reçu que DEUX !!

    J’ai demandé que l’on me transmette les noms de ceux qui pourraient faire partie des organisateurs du front commun ; j’attends toujours !!

    J’ai demandé que l’on me transmette de quoi nourrir le site ; ce qui s’y trouve est de moi seul ou d’amis que j’ai sollicité personnellement.

     

    Chacun reste dans "son coin", en faisant semblant de ne pas être concerné.

     

    Je ne peux rien faire seul ! Je suis contraint de fermer ce site qui m’a demandé tant de travail !

     

    Rassurez vous, de votre confortable fauteuil, vous pourrez toujours "me regarder" travailler. En tant que président de la FABCAM je vais continuer à travailler.

     

    Alain Daubresse

    Fédération des Associations Belges de Collectionneurs d'Armes et de Munitions

     

     

    www.all2all.net  

    Moving Art Studio asbl 

    51 rue de l'Instruction

    1070 Bruxelles

     Sylla19




    Vous devez être membre pour poster un message.