• Une nouvelle étude en faveur du port d'armes dissimulées aux E.U.

    Notre ami Eddy Eagle nous a communiqué un lien vers un article très intéressant.

    http://www.truthrevolt.org/news/quinnipiac-study-concealed-carry-results-fewer-murders

     

    Une nouvelle étude en faveur du port d'armes dissimulées aux E.U.

    En voici une traduction:

     

    Une étude de l’université de Quinnipiac révèle que le fait d’autoriser le port d’armes dissimulées à pour résultat une diminution des meurtres !

    "Ces résultats suggèrent que les lois restrictives vis à vis des armes dissimulées peuvent entraîner une augmentation des meurtres par arme à feu au niveau de l'Etat."

    Dans cette nouvelle étude qui ne sera pas appréciée par les partisans du contrôle des armes à feu, Mark Gius de l'Université Quinnipiac démontre non seulement que les États qui ont des lois restrictives à propos du port d'armes dissimulées ont eu des taux plus élevés d'homicides par armes à feu, mais aussi que les interdictions d'armes d'assaut n'ont pas d'impact significatif sur les taux de meurtre au niveau de l'Etat.

    L'étude de l'économiste Mark Gius, publié dans Applied Economics Letters , a cherché à déterminer les effets au niveau de l'État des interdictions d'armes d'assaut et des lois restrictives au port d'armes dissimulées sur les taux de meurtre de l'État, en utilisant des données détaillées d'une période de trente ans, de 1980 à 2009.

    Dans le résumé de l'étude, Gius résume les résultats:   

    En utilisant les données de la période de 1980 à 2009, les résultats de la présente étude suggèrent que les Etats avec des restrictions sur le port d'armes dissimulées avaient des taux plus élevés d'homicides par armes à feu que les autres Etats.

    Il a également été constaté que les interdictions d'armes d'assaut n'ont pas affecté de façon significative le taux de meurtres au niveau de l'Etat.

    Ces résultats suggèrent que les lois qui veulent restreindre le port d’armes dissimulées peuvent entraîner une augmentation des meurtres par arme à feu au niveau de l'Etat.

    Gius note que ces résultats sont cohérents avec les recherches antérieures, citant en particulier le travail de John R. Lott et David B. Mustard.

     

    « Armes en Belgique : les citoyens castrés ! Nouveau rapport du FBI à propos des fusillades aux E.U. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :