• Le contrôle des armes à feu est contre-productif !

    Le contrôle des armes à feu est contre-productif !

    Depuis maintenant de nombreuses années, nous subissons de la part du monde politique des attaques incessantes visant à réduire comme une "peau de chagrin" nos droits légitimes de citoyens possesseurs d'armes.

    Avec une loi sur les armes inadaptée à la réalité, modifiée régulièrement de façon anarchique et avec l'utilisation de multiples circulaires mal ficelées et par la mise en place de procédures d'octroi de détentions sans donner aux gouveneurs de provinces les moyens matériels d'une gestion efficace, il est évident que le monde politique est influencé par le lobby anti-arme avec pour but ultime d'arriver un jour à l'interdiction TOTALE de la détention d'armes par les citoyens.

    Pour quelles raisons ?

    Personnellement je n'en sais rien, les politiques prétendent qu'ils veulent protéger la société mais on est en droit de se poser des questions dès que l'on s'intéresse un peu à l’histoire du contrôle des armes à feu:

    Le nombre de personnes qui furent exterminées durant le 20eme siècle à cause des lois sur le contrôle des armes à feu s’élève à environ 56 millions.

    Des tyrans comme Staline, Hitler et Mao ont tous cherché à désarmer leurs citoyens pour mieux les contrôler et assurer leur propre pouvoir. Plusieurs victimes de génocides comme les Arméniens n’ont pas pu se défendre puisqu'ils avaient été désarmés !

    Les politiques ont instauré un contrôle des armes à feu qui selon eux devrait solutionner les problèmes de violence dans notre société.

     

     Contrairement à cette façon de voir les choses, une étude de Harvard révèle que le contrôle des armes à feu

    est contre-productif !

     

    Voici deux liens vers les articles en anglais qui sont résumés ci-dessous

    http://www.smallgovtimes.com/article/harvard-study-reveals-gun-control-counterproductive/

    http://gunssavelives.net/blog/harvard-study-gun-control-does-not-reduce-murder-rates/

      

    Une étude de Harvard révèle que le contrôle des armes à feu est contreproductif !

    Une fois de plus, une étude émanant d'une organisation que l'on ne peut accuser d'être «pro-arme» ou «de droite» semble réfuter le mythe selon lequel la disponibilité des armes de poing augmente le taux de meurtres. 

    L'étude de Harvard tente de répondre à la question de savoir si oui ou non l'interdiction des armes à feu peut permettre de réduire le taux de meurtres et de suicides. Les chercheurs ont examiné les données sur la criminalité de plusieurs pays européens et a constaté que les pays qui ont le taux de possession d'armes le plus important ont souvent des taux de meurtre inférieur.

    La Russie, par exemple, impose un contrôle des armes à feu très strict sur son peuple, mais son taux d'assassinats reste assez élevé. En fait, le taux d'assassinats en Russie est quatre fois plus élevé qu'aux États-Unis, suivant l'étude. "Les résultats suggèrent que pour commettre les homicides dans les endroits ou les armes sont rares d'autres moyens sont utilisées par les meurtriers." En d'autres termes, l'élimination des armes n'élimine pas les assassinats, et dans le cas de la Russie, pays ou les armes à feu sont particulièrement contrôlées, le taux de meurtres est assez élevé.

    L'étude a révélé aussi que plusieurs pays européens qui présentent des taux de possession d'armes importants, comme la Norvège, la Finlande, l'Allemagne et la France ont des taux de meurtres remarquablement bas. Voilà qui contraste avec le Luxembourg, pays où le taux de détention de tout type d'arme est minime qui a un taux d'assassinats neuf fois plus élevé que l'Allemagne en 2002.

    L'étude n'a trouvé aucune preuve pour suggérer que la disponibilité des armes à feu contribue à un taux d'homicides supérieurs et ceci partout dans le monde. 

    "Bien sûr, il peut être supposé que le taux des meurtres à travers le monde serait plus élevé si les armes étaient plus disponibles. Mais il n'y a tout simplement aucune preuve pour soutenir cela. "

    En outre, le rapport cite, "les causes de meurtres et de suicide sont les facteurs sociaux, économiques et culturels fondamentaux, et non la prévalence d'une certaine forme de mécanisme mortel."

    Signification, ce n'est pas les armes qui tuent les gens mais les gens qui tuent les gens

     

     

    « Vers la fin du "délit de sale gueule" ?Vous avez dit contrôle des armes à feu ? »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Août 2013 à 19:26

    En Anglais ils utilisent le terme DEMOCIDE, cad des massacres commis par des Etats. Le nombre de 56 millions est peut-être faible pour le 20ème siècle. J'ai vu sur certains sites des chiffres allant jusqu'a 250 millions. Tapez dans Google DEMOCIDE et lisez.

    Eddy

    2
    Lundi 26 Août 2013 à 21:23

    Merci pour la précision cher Eddy !

     

    3
    Mardi 27 Août 2013 à 12:58

    L'etude de Harvard date de Mars 2007 (http://www.garymauser.net/pdf/KatesMauserHJPP.pdf). Mais tjrs d'actualité.

    Eddy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :